Accéder au contenu principal

Etat de l'imprimerie aux USA : quels enseignements en tirer pour l'Europe ?



Le centre PIA (Printing Industries of America) vient de publier son rapport annuel sur l'état de l'industrie de l'imprimerie aux USA. Bien que la situation en Amérique du Nord soit différente de celle de l'Europe en général, et de la France en particulier, la lecture de ce rapport nous apportera des informations bien utiles dans la construction des plans stratégiques des imprimeurs.

Une légère croissance des revenus de l'imprimerie et de bons niveaux de profit

Premier enseignement, PIA estime que sur la prochaine année, le chiffre d'affaires total du secteur de l'imprimerie va croître légèrement, à hauteur de 1 à 2%, avec des niveaux de profits historiques pour les imprimeurs.

C'est une vraie différence avec l'Europe, où le marché global connaît une baisse continue depuis plusieurs années.

Des imprimeurs qui se sont adaptés, et une guerre print vs. digital qui est terminée

Les raisons évoquées pour expliquer cette bonne santé sont les suivants :

  • l'imprimerie s'est stabilisée suite à la récession
  • le transfert des supports imprimés vers les supports digitaux est considéré comme terminé
  • un secteur d'activité dont la croissance est tirée par les étiquettes et le packaging, l'impression spécialisée et le marketing direct
  • des marketeurs qui considèrent le print et le marketing direct (adressé) comme un média premium, hautement efficace
  • un secteur de l'édition qui finalement trouve un équilibre
  • les imprimeurs ont réussi à adapter leur business model aux nouvelles tendances de consommation

Le eCommerce comme tendance de fond

Autre éléments à la demande croissante, la commande d'imprimé par le web, en mode eCommerce. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, cela ne concerne pas que les "gros" imprimeurs… D'après l'étude, plus de 40% des imprimeurs interrogés disposent de services en ligne pour leurs clients, qu'il s'agisse de sites de prise de commande, de plateforme de e-procurement ou de solutions marketing pour gérer le patrimoine des marques. A noter que plus d'un quart des sociétés interrogées propose des solutions de DAM (gestion du patrimoine numérique des marques).



Les technologies numériques en pointe

Impression numérique et jet d'encre sont les deux technologies qui connaissent la croissance la plus rapide, sans véritable surprise…


Des inquiétudes sur les coûts de main d'œuvre, de matière première et sur le bashing anti-print

Tout le tableau n'est pas rose. Le PIA pointe plusieurs inquiétudes d'imprimeurs américains, qui rejoignent celles de leurs homologues européens :
  • le coût de la main d'œuvre et son impact sur le prix de vente
  • le coût croissant des matières premières importées
  • les campagnes de réduction de la consommation de papier, et leur impact négatif sur l'image du média imprimé

3 challenges de taille…

En conclusion, le PIA estime que les imprimeurs américains sont confrontés à 3 enjeux majeurs :
  • passer d'une position attentiste / réactive à une attitude pro-active, en établissant des scénarios stratégiques adaptés aux différentes hypothèses d'avenir, afin d'ajuster leurs plans d'investissements. Anticiper plutôt que subir…
  • se spécialiser et se diversifier : comme en Europe, les généralistes sont les plus exposés. le PIA recommande de se focaliser sur l'apport de services à valeur ajoutée, et de chercher à se spécialiser sur des verticales marché. En complément, le PIA recommande aussi de rechercher des secteurs de différenciation spécialisés, afin de réduire les risques et d'augmenter leurs revenus grâce à des économies d'échelles
  • investir sur l'humain : comme en Europe, trouver des collaborateurs compétents et fiables est un enjeu majeur dans la réussite des imprimeries. Le PIA recommande de former ses collaborateurs, d'intégrer des mécaniques de rémunération variable ou de primes sur objectifs, en élargissant le socle de bénéficiaires dans l'entreprise, et en jouant à plusieurs niveaux : objectifs individuels, objectifs de service, objectifs d'entreprise.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…