L'imprimerie par abonnement, futur modèle du #webtoprint ?


Source : Information Matters

Dans le commerce électronique, le modèle de l'abonnement a plus que démontré son potentiel d'attractivité : grâce à des frais de transport offerts, des conditions avantageuses, des offres spéciales type "Prime Days" ou des ventes privées, ou des remises sur volume, il a conquis de nombreux clients dans des domaines très variés. Couches culottes, croquettes pour animaux, rasoirs jetables, mais aussi cartouches d'encre pour les imprimantes, lessives… le modèle de la souscription s'est fortement démocratisé, avec en filigrane deux services apportés : répondre à la peur de manquer, et faciliter la re-commande de consommables sans prise de tête.

Dans un précédent article, je vous parlais du dropshipping qui prenait ses marques de manière croissante dans l'imprimerie en ligne, sur les traces des tendances fortes du eCommerce. A la lecture d'un très inspirant post de Printweek, je pense que le modèle de l'abonnement ne va pas tarder à conquérir le secteur de l'imprimerie en ligne, et ce pour plusieurs raisons :

  1. beaucoup de supports imprimés sont des supports de répétition – souvent de réédition – donc parfaitement adaptés à la logique de consommables ;
  2. l'abonnement permettrait au vendeur d'apporter un avantage concurrentiel majeur par sa simplicité et sa répétitivité, avec un gain de prix nouveau, qui créerait une rupture avec la guerre des prix unitaires que se livrent les géants de l'imprimerie en ligne ;
  3. une grande majorité de consommateurs arrivent à estimer leur consommation à l'année sur ces consommables, et seraient donc susceptibles de choisir une formule d'abonnement dimensionnée selon leurs besoins ;
  4. l'abonnement permettrait facilement au vendeur de créer un segment VIP dans sa clientèle, avec des avantages ultra-fidélisant, limitant ainsi le churn (abandon) qui frappe souvent les vendeurs en ligne

Vous vous dites que c'est impossible, car trop compliqué à adapter au monde du print ? A bien y réfléchir, nous ne vendons finalement tous que des mètres carrés de matière, ou des quantités, avec un prix unitaire variable selon les typologies de produits…



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !