Accéder au contenu principal

HappyPrinting (NL) lance un nouveau de réseau de franchise d'imprimerie en ligne


Fondé par un ancien cadre dirigeant de DruckWerkDeal en Hollande (groupe Cimpress), HappyPrinting propose un nouveau modèle pour les imprimeurs qui veulent se lancer dans l'imprimerie en ligne. Leur promesse est de devenir le "Starbucks de l'imprimerie", en proposant à des imprimeurs une marque-franchise clé en main, avec tous les moyens marketing et IT nécessaires.
Le concept de franchise a été éprouvé il y a plusieurs années par Printing.com notamment, avec un succès mitigé, mais sur un modèle différent (celui de corners brick&mortar). Ce qui paraît intéressant dans l'approche de HappyPrinting, c'est d'une part la forte expérience de l'équipe dirigeante en web-to-print (DruckWerkDeal réalise quasiment 80 millions d'euros de CA en 2018), et d'autre part le modèle de franchise exclusive par pays, ce qui n'était pas le cas de Printing.com par exemple.


Marque, branding et plateforme web centrale, impression décentralisée

HappyPrinting conjugue la centralisation d'une marque, des outils marketing et promotionnels, et de toute l'IT. Elle laisse aux partenaires locaux la gestion de l'impression, afin de conserver une plus grande souplesse. “Nous avons construit une plate-forme d'impression en ligne moderne, avec une marque forte. Nous utilisons les derniers outils d'automatisation marketing pour créer une notoriété de marque et nous partageons notre solution clé en main via le cloud avec des partenaires imprimeurs dans le monde entier. Grâce à nos processus de travail agiles, nous sommes en mesure d'améliorer rapidement notre plate-forme et de la déployer à l'international. Cela se traduira par d'énormes économies d'échelle”, selon le PDG Sven Rusticus. Avec cette formule, Happyprinting veut se développer rapidement et lancer sa marque dans le monde entier. “Nous offrons des contrats de franchise exclusifs par pays, ce qui nous permet de servir un pays complet avec un seul partenaire. Happyprinting utilise la capacité des imprimeurs locaux existants et n'imprimera pas par elle-même”. continue le PDG sur Linkedin.

8 pays lancés et une levée de fonds récente



 A ce jour, selon le fil Linkedin de Happy Printing, des franchises ont été ouvertes :

  • aux Pays-Bas
  • en Irlande
  • en Norvège
  • en Bulgarie
  • au Japon
  • en Corée du Sud

La franchise française est disponible, à bon entendeur :-)

Peak Capital vient d'investir dans HappyPrinting. Sur Linkedin, Johan van Mil, Managing Partner chez Peak Capital explique : « Nous sommes impressionnés par la plate-forme Happyprinting et le modèle d'affaires international que les fondateurs ont créé. L'équipe possède une vaste expérience entrepreneuriale et connaît bien le marché. Ils étaient capables d'entrer rapidement dans huit pays européens et asiatiques, autofinancés. Nous sommes ravis de les aider à réaliser leurs ambitions mondiales.”


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !