Une page se tourne chez Easyflyer






Dans un article paru sur son compte Linkedin, Fabien Pretre vient d’annoncer le départ prochain des 4 fondateurs d’Easyflyer. C’est une surprise sans en être une, Easyflyer étant restée l’une des seule business units dans laquelle les anciens propriétaires avaient conservé la direction après leur rachat par CIMPRESS.
Passée de 0 à 24 millions d’euros en 10 ans, Easyflyer est un exemple brillant de ce que le eCommerce peut apporter de dynamisme à l’imprimerie. J’ai eu la chance de croiser à plusieurs reprises Laurent et Fabien, d’abord via Twitter et mon blog vers 2010, puis chez CIMPRESS. J’ai toujours été fasciné par le côté « libre penseur » et rebelle des 2 frangins, et par la vision de Fabien en matière d’expérience utilisateur et de service client. C’est un curieux-né, un visionnaire et vrai Bonhomme. J’espère que la transition sera aussi douce que possible pour l’équipage du Black Pearl...
Dans son communiqué de presse, CIMPRESS détaille sa stratégie de regroupement d’un certain nombre de marques (Pixartprinting, Exaprint, Easyflyer, Tradeprint) sous le pavillon de « The Print Group » piloté par Paolo Roatta, président de Pixartprinting. Easyflyer sera désormais dirigé par Frank Bertenburg. Selon le communiqué de presse de Cimpress « l'équipe d'Easyflyer bénéficiera de toute l'expérience et de l'échange de savoir-faire des équipes de management de PixartPrinting, qui travailleront à leur côté, pour de nouveaux challenges. »

Bon vent aux quatre pirates, une pensée amicale à Fabien, Laurent et Nicolas en espérant que l’ADN d’Easyflyer perdure le plus longtemps possible...




Image : France Graphique



Commentaires

  1. Bonjour Ludovic,
    Je ne sais pas si vous suivez Easyflyer depuis le départ des 4 fondateurs...
    En tant que revendeur depuis 2017, je constate avec consternation que cet ADN dont vous parlez a bien vite disparu. Bien trop vite. Quel gâchis.
    Il n'y a qu'à lire les avis Google d'Easyflyer depuis septembre 2019 pour se rendre compte du désastre en cours.
    Délais de production plus du tout respectés, aucune prise en compte des problématiques de revendeurs (comme moi) et du fait qu'un retard d'une commande pour un événement nous fait "tout simplement" perdre ce client ("on comprend c'est pour ça qu'on vous propose un geste à hauteur de 20% de la commande" ?!!), changement des produits sans prévenir (passage du PVC Forex à du carton alvéolé sur les cadres photobooth, plus aucune rigidité)...
    Les 4 fondateurs avaient le sens de la satisfaction et du service client, autant que le bien-être de leur équipe, dans le sang. Je me souviendrai toujours de la livraison express d'un cadre photobooth, faite par Benjamin en personne, d'Orléans à Paris pour l'événement d'un client, pile à l'heure le jour J...(merci encore !)
    La nouvelle direction (c'est à se demander s'il y a quelqu'un aux manettes) semble avoir tout balayé.
    C'est triste, c'est rageant, mais c'est ainsi. Fabien, Laurent, Nicolas et Benjamin, soyez fiers de ce que vous avez construit, le gap est si important depuis votre départ...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Imprimerie : qui seront les gagnants et les perdants dans le monde post-Covid ?