Le Dropshipping dans l'imprimerie se développe en Amérique du Nord… et en Europe



Je vous parlais il y a quelques jours de l'initiative de Printful en Europe : service de drop shipping de l'imprimerie et des objets pub (livraison en marque blanche via un connecteur API), Printful a connu un très beau succès aux USA avant de se lancer sur le vieux continent.

En creusant en peu plus le sujet, je me suis rendu compte qu'aux USA plusieurs sociétés avaient développé une offre très aboutie d'imprimerie en drop shipping, basée sur le triangle Connecteurs API / catalogue produit "sur étagère" / livraison en marque blanche.

Un nouveau modèle économique pour les imprimeurs

Pendant longtemps, on a pu croire – à tort – que par leur complexité, les produits imprimés seraient tenus à l'écart du modèle du drop shipping. Pourtant, plusieurs acteurs se sont lancés sur ce marché, en visant prioritairement des produits grands publics, orientés soit vers la déco, soit vers le wearable (tee-shirts) ou les objets promotionnels.
Voici quelques exemples :


La réussite de ces nouveaux types d'imprimeurs interroge sur leur modèle économique autour du eCommerce. Plutôt que d'aller se battre avec les géants du web-to-print, ils préfèrent opérer sous le radar, en tant que sous-traitant invisible… mais bien présents. Et cibler tantôt les petites boutiques avec des communautés de niche ou des réseaux installés, dans la franchise par exemple. C'est malin et inspirant pour les "petits" imprimeurs je trouve.

Des opérateurs plus discrets en Europe

En Europe, il y a en apparence moins d'acteurs spécialisés (hormis Dropshipprint ou Pwinty). Toutefois, quasiment tous les gros opérateurs du web-to-print proposent à la fois des connecteurs API vers leur catalogue et leur workflow de commande, avec livraison en marque blanche. Ils communiquent cependant moins ouvertement que les opérateurs spécialisés. Parmi les plus connus, on trouve notamment :



Certains imprimeurs spécialisé – comme Adesa pour les étiquettes avec son API Smartlabel – ont également développé des webservices pour faciliter l'impression et la livraison d'étiquettes en marque blanche.

Une tendance forte pour les années à venir ?

Au cours des années passées, beaucoup d'opérateurs web-to-print se sont acharnés à proposer à leurs clients grands comptes des plateformes de prise de commande en marque blanche, pour les réseaux de franchises par exemple. Ce modèle a relativement peu fonctionné, car la plupart des clients potentiels disposaient déjà d'un site web, avec pour certains une base de clients… Ajouter un nouveau site à leur éco-système amenait beaucoup de complexité et de lourdeur, sans compter un manque de maîtrise de la données clients assez peu compatible avec les nouvelles exigences du RGPD. L'API est bien plus séduisante : sans modifier son site web, et tout en conservant la maîtrise totale de ses bases clients et de son code, un client potentiel peut enrichir son site web d'une offre de web-to-print ciblée pour son audience grâce au drop shipping. Source de revenu additionnelle, elle n'impacte pas son éco-système informatique. Une logique de "Lego" appliquée au eCommerce du Print, voilà qui devrait fortement se développer dans les années à venir.

Vous êtes imprimeur "Offline", ou vous avez déjà une activité d'impression en ligne ? Je vous conseille vivement de réfléchir à comment se différencier grâce à la conductivité de votre système d'information. Loin de la gué-guerre des prix, la connectivité de votre outil de production est un enjeu stratégique et un différenciateur majeur sur le marché, auquel beaucoup de clients attachent de l'importance aujourd'hui…



Source illustration : https://www.creerentreprise.fr/dropshipping-definition-avantages-inconvenients/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !