Canva teste sa marketplace de créations de templates

 
Canva ne cesse de muscler son dispositif… Peut-être que le mouvement récent de Vista avec son offre combinant la création, l’impression et l’achat de visuels y est pour quelque chose. Canva semble en effet prendre de plus en plus l’axe de la marketplace : autour de son éditeur de contenus, les créateurs vont être incités à créer des contenus spécifiques et à les vendres aux utilisateurs de Canva. Templates, cliparts, mais aussi visuels ou vidéos… les possibilités sont vastes. Encore en phase d’early adopters, le programme Canva Creators détaille le processus de soumission des contenus, et de rétribution. Le modèle de licences / royalties est même détaillée sur le help center de Canva
 
 
Canva veut séduire les créatifs de tous poils en mettant en avant la protection de leurs œuvres… Cela peut paraître paradoxal, mais en fait, dans Canva, les utilisateurs finaux n’auront pas la possibilité de télécharger les créations originales, ils ne pourront en faire que des « déclinaisons » personnalisées. La nuance est subtile, mais elle peut se révéler intéressante pour certains designers. Le montant des rétributions méritera aussi de voir s’il est plus attractif que ceux d’autres plateformes de stock design…
 
Le design graphique en mode « briques de Lego™ » est bel et bien en marche. De l’époque des templates à personnaliser, on passe à d’immenses caisses à outils communautaires où les communicants en herbe vont pouvoir piocher pour créer leurs supports de communication. Voilà qui va nécessiter de repositionner les « vrais » graphistes dans la nouvelle chaîne alimentaire : ils vont devoir montrer la plus-value d’un travail à façon, réalisé unitairement et exclusivement…
 
Sources :
 
Crédits : Canva

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing