L'audience des imprimeries en ligne explose en novembre en France, malgré une situation contrastée en Europe

 
Le mois de novembre est traditionnellement une période stratégique pour les imprimeurs, qui réalisent une grande part de leur activité à l’approche des fêtes. C’est particulièrement vrai dans l’imprimerie en ligne, très sensible à la saisonnalité commerciale que l’on trouve globalement dans le eCommerce. L’année passée, le mois de novembre avait été entaché par de multiples reconfinements, que le Black Friday n’avait pas alors réussi à sauver. Alors, qu’en est-il en 2021 ?
 
L’analyse via Semrush de l’audience d’un échantillon de près d’une centaine de sites d’imprimeries en ligne permet de voir que la situation est très variable d’un pays à l’autre. Je précise – encore une fois – que la fiabilité de ces données n’est pas garantie, même si certains imprimeurs me transmettent leurs données.
 

Boom du web-to-print en France : +55% par rapport à novembre 2020

Le marché français connaît une véritable embellie sur novembre, avec une croissance de +22,42% par rapport à octobre, et près de +55% par rapport à novembre 2020 ! On retrouve des niveaux d’audience équivalents ou supérieurs à la période pré-pandémie, et c’est extrêmement encourageant. Après un premier semestre totalement atone, on constate une véritable reprise depuis la rentrée de septembre.
 
 

Boost au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la croissance de l’imprimerie en ligne paraît très forte également. Je n’ai pas de référence par rapport à novembre, mais on se situe à un niveau très supérieur à tous les mois de l’année 2021.
 

Croissance molle en Allemagne, Pays-Bas, Espagne et Italie

Tous les pays ne suivent pas la même tendance : l’Allemagne, les Pays-Bas, mais aussi l’Espagne et l’Italie connaissent une croissance « molle » comprise entre 5 et 10% par rapport au mois précédent, ce qui ne suffit pas à retrouver les niveaux de début d’année.
 
 
 
 

Baisse d’activité en Belgique

Surprise du mois, la Belgique décroche après une embellie sur septembre et octobre qui suivait la courbe française. Peut-être l’effet de la nouvelle vague de contaminations ?
Source : Semrush + chiffres fournis par les plateformes
Nota : certains chiffres indiqués sont fournis par les imprimeurs eux-mêmes. D’autres, compte-tenu du manque de fiabilité ou de valeurs semblant erronés, ont été estimés. La fiabilité globale donnée par Semrush est moyenne à faible sur le mois de novembre
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing