Accéder au contenu principal

FlyerZone + TemplateCloud : Printing.com passe à l'offensive dans le #webtoprint


 


Printing.com dévoilait il y a un peu plus d'une dizaine de jours ses résultats annuels, en révélant notamment la part croissante du web-to-print dans son chiffre d'affaires.
Deux spin-off de l'imprimeur en ligne ont fait leur apparition dans le ciel anglais. FlyerZone, qui se positionne comme un service en ligne de personnalisation et d'impression de supports marketing, est une plateforme web-to-print orientée PME. Un de plus me direz-vous... sauf qu'il bénéficie de la puissance de feu de Printing.com et de son réseau de revendeurs. FlyerZone rejoint ainsi Vistaprint et Tweak.com sur le marché anglais, bien qu'il soit nettement moins agréable à utiliser que ce dernier, notamment en termes d'ergonomie.
Là où Printing.com se démarque de ses concurrents directs, c'est qu'il a déployé en parallèle une plateforme de crowddesign, entendez par là un service sur lequel les graphistes peuvent déposer leurs créas en échange de royalties à chaque fois que leurs travaux sont utilisés. Ce service s'appelle judicieusement Template Cloud.
Un moyen comme un autre d'alimenter en créas fraîches la machine à template, même si le procédé est dénoncé en France notamment par l'Alliance Française des Designers.
De ce point de vue-là, Printing.com reproduit exactement la stratégie de Quark aux USA qui avait en son temps couplé sa plateforme de web-to-print avec son service de crowddesign ILoveDesign.com, à ceci près que Quark avait eu l'intelligence de mettre en avant les designers, en permettant aisément d'entrer en contact avec ceux qui se trouvent à proximité des clients pour une relation "à l'ancienne".

Printing.com se lance après les autres, mais semble avoir pris son temps pour bien analyser le marché, en ne retenant que ce qui semble fonctionner chez ses concurrents :
  • le service de personnalisation en ligne avec des modèles segmentés par secteur d'activité, à la Tweak.com,
  • beaucoup d'options d'impression, et une interface assez graphique, toujours dans l'idée de Tweak.com,
  • les créations originales voire décalée que l'on peut trouver sur Moo.com, sans en atteindre toutefois le niveau
  • la plateforme de crowddesign "à la Quark Promote", qui alimente l'usine à templates,
  • une unité de fabrication très moderne à Manchester, optimisée pour les travaux proposés en ligne, suivant la recette éprouvée par Vistaprint.
A quand la France ? Et bien figurez-vous que le nouveau site français est en ligne... http://www.flyerzone.fr/ mais sans l'interface de web-to-print. Je pense que cela ne saurait tarder ;-) vu que la France est citée comme pays de destination dans Template Cloud.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !