Cimpress présente le bilan de son exercice, en recul de 11% sur l'année

 
 
Comme chaque année à cette période, les groupes qui clôturent leur exercice au 30 juin présentent leurs résultats, qui sont publics pour ceux qui sont côtés en Bourse. Parmi les leaders mondiaux, Cimpress vient ainsi d’annoncer aux marchés les résultats d’un exercice qui, sans surprise, est sévèrement impacté par la crise du Covid. Crise qui a accéléré la baisse du rythme de croissance déjà observée par le passé.
 
Sur le 4ème trimestre, le chiffre d’affaires du groupe a baissé de 36% à devises constantes. Sur l’ensemble de l’exercice, cette baisse de chiffre est de 11% à devise constante
A noter que sur la même période, Ebitda et net cash flow sont en amélioration de 3%
 
En termes de prise de commande, sur Q4, la baisse est de 34% mais une analyse plus détaillée montre que la situation s’améliore sur ce front : de -51% en avril, la diminution des commandes est passée à -19% en juin 2020 (vs. juin 2019) et la direction de Cimpress prévoit une baisse de seulement -5% en juillet.
 
Le tableau ci-dessus montre que parmi les différentes business-units du groupe, Vistaprint tire plutôt mieux son épingle du jeu que les autres avec seulement 31% de baisse de commandes sur Q4, et -15% en Juin. Ceci s’explique probablement par le positionnement rapide de la marque sur les masques anti-Covid, via notamment le minisite . Des chiffres plutôt encourageants, malgré un contexte de bad-buzz marqué par l’annonce puis l’abandon d’un plan de licenciements en Tunisie [source IL Boursa] et une « maladresse » préjudiciable dans le contexte du mouvement Black Live Matters aux USA (Source : NY Post).
 
 
 
 
 
 
Chez Upload & Print – la meta-division spécialisée sur les revendeurs et professionnels des arts graphiques – la situation est plus difficile, l’impact de l’arrêt de la filière évènementielle et du secteur tourisme / restauration étant probablement plus fort que chez Vistaprint.
-43% de baisse d'activité sur Q4 pour U&P, au sein duquel The Print Group (PixartPrinting, Exaprint, Tradeprint, Easyflyer) est le plus impacté avec -46% de baisse de CA sur Q4 FY 20 à devise constante. Dans l’autre division PrintBrothers (WirMachenDruck, Printdeal, Druck), la baisse est moins forte (-38%), la division opérant sur des zones géographiques (DACH + Pays-Bas) plus épargnées que celles de The Print Group.
 
 
 
 
Dans sa lettre aux actionnaires, Robert Keane explique ces résultats et dévoile les mesures qui ont déjà était prises et qui vont continuer d'être mises en œuvre :
  • Refinancement de la dette
  • Réduction des coûts opérationnels (nb : Tradeprint a annoncé récemment à Printweek que 50 postes, soit environ 30% de ses 164 employés, risquent d'être licenciés.),
  • Optimisation des coûts publicitaires,
  • Préservation des liquidités
  • Politique continue d’investissements stratégiques
 
« En résumé, nous sommes loin de là où nous voulons être, et il est clair que la pandémie nous a frappé fort dans l'estomac et détourné nos progrès et retiré de grandes sommes d'argent des poches de nos actionnaires. Mais la période (…) jusqu'en février a démontré ce que nous pouvons faire, et la résilience de notre reprise d'avril à juillet témoigne de l'opportunité de retrouver notre élan pré-pandémique. Pour ce faire, nous avons demandé aux dirigeants de Cimpress d'élaborer des plans de relance qui ont des thèmes communs: être clair sur les priorités; une concentration continue sur bien exécuter tous les jours; rechercher des opportunités supplémentaires pour réduire ou contrôler la croissance des coûts d'exploitation; maintenir les investissements essentiels à la croissance future comme l'expérience client, la technologie, les données, l'innovation produit et le talent; utiliser les informations issues des défis récents pour accélérer la reprise; et s'assurer que les membres de l'équipe sont alignés et motivés pour réaliser les priorités choisies » conclut Robert Keane (traduction Google).
 
Le groupe tiendra le 5 août prochain sa conférence (virtuelle) annuelle, au cours de laquelle ses dirigeants répondront aux questions des investisseurs et journalistes spécialisés.
 
Crédits photo : Cimpress Inverstor Relations

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !