📈Analyse des tendances de recherche 2020-2021 dans l'imprimerie en ligne

 
Google Trends est une mine d’or pour analyser et suivre les tendances de recherche des internautes. Comme vous le savez, entre autres outils que je vous mets librement à disposition, j’ai publié un tableau de bord de suivi des Trends liées aux recherches dans l’imprimerie en ligne. Ce n’est pas d’une précision folle il faut le reconnaître, mais ça donne des tendances instructives. Je vous propose de l’analyser pour la période janvier 2020-janvier 2021, afin de voir quels enseignements nous pouvons en retirer. 
 

Carterie, flyers, dépliants, brochures, affiche et liasses autocopiantes à la traîne

Les cartes de visite se sont « effondrées » lors du premier confinement, puis l’activité semble avoir repris à l’automne, avant de retomber en fin d’année. On se rapproche des niveaux de l’an dernier, sans les atteindre toutefois. Pour les flyers, après un pic à l’été, l’activité est restée faible sur l’automne, probablement en lien avec le second confinement et la fermeture des établissements de loisirs. A noter un petit rebond en janvier 2021. Les dépliants connaissent quant à eux une chute continue par rapport à l’an passé. Au niveau des cartes de vœux, sans surprise la demande est liée à la saison des fêtes, avec toutefois une intensité de recherche moindre que l’an passé.
 
Les brochures, après un effondrement au printemps, ont retrouvé de la demande à l’automne, et la tendance semble un peu repartir, même si elle est très en recul par rapport à l’an passé. Même tendance pour l’affiche. 
Pour les liasses autocopiantes, c’est en chute libre, ce produit étant très lié à l’activité de restauration et à la vente à domicile.
 

Etiquettes & Packaging, le duo gagnant ?

Plusieurs études de marché confirment le dynamisme de l’activité d’impression d’étiquettes et de packaging depuis le début de la crise. Porté par la restauration à domicile, la cuisine, le développement du ecommerce, ces secteurs sont en plein « boom », et les courbes de recherches de mots-clés tendent à la confirmer. On est globalement sur une tendance à la hausse, avec des niveaux parfois supérieur à l’an passé
 

Albums photo, une activité de saison à l’avenir conditionné par les futures (?) vacances

Si le premier confinement avait été propice à l’impression d’albums photos pour occuper le temps, l’activité est retombée à l’automne, compte-tenu de déplacements touristiques réduits pendant l’été. Classiquement, l’activité est repartie à la hausse pour les fêtes, l’album photo étant devenu un standard des cadeaux aux proches. Mais quelles perspectives pour les mois à venir ? Sans fêtes de Noël en familles, sans vacances de février au ski ni voyages à l’étranger, il est probable que la demande pour ces produits se réduise fortement avant de repartir éventuellement à la faveur des vacances d’été.
 

Le grand format en berne, sauf pour la protection

Sans surprise, les roll’ups, kakémono, stands et banderoles sont moins demandés : avec moins de salons, d’évènements, de portes ouvertes… la demande n’est plus là. Idem pour les panneaux rigides, à l’exception notable du plexiglas et du vinyle, dont la demande s’est accrue avec la protection des lieux de ventes et la signalétique anti-Covid. A noter également la forte demande de signalétique angles morts pour les bus et camions, liées à un changement de règlementation au 1er janvier.
 
 

Les goodies en print-on-demand, une activité liée aux fêtes ?

 
La demande de mugs, de stylos ou de calendriers est très liée à la fin d’année, cadeaux obligent. Pour les t-shirts, on constate deux pics à l’été et lors des fêtes, probablement lié d’un côté à la saison touristique et de l’autre, aux fêtes de fin d’année. La demande dans tous les cas semble se calmer fortement sur janvier.
 
 
Pour télécharger le diagramme complet, c’est ici :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

e-CRM : passez du Call Center au Contact Center pour mieux servir les clients de votre eCommerce

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?