En 2021, le chiffre d'affaires de Cimpress reste inférieur à 2019, mais le dernier trimestre montre des signaux encourageants

 
Comme chaque année en cette saison, le groupe Cimpress publie les résultats du 4è trimestre de son année fiscale, et surtout, le bilan de son exercice. Compte-tenu de la pandémie, ces résultats sont particulièrement attendus cette année car ils donnent des indications sur l’état global du marché de l’imprimerie en ligne
 

Un CA annuel en légère baisse par rapport à 2020

Globalement, Cimpress a réussi à stabiliser la situation avec un revenu total en hausse de 4% par rapport à 2020, mais en recul de -1% à devise constante. Par contre, avec 2,59 milliards de dollars de C.A., la situation reste nettement inférieure au revenu de 2019 qui se situait à 2,75 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires du groupe se situe aujourd’hui au niveau de ce qu’il était en 2018, mais cette donnée est à pondérer en fonction des variations des devises.
 
 
A noter que toutes les B.U. ne suivent pas la même tendance : Vistaprint, National Pen et PrintBrothers augmentent leur revenu par rapport à l’exercice précédent, alors que The Print Group reste « flat ».
Enfin, les pertes opérationnelles ont nettement augmenté par rapport à 2020, tout en restant à un niveau inférieur à celui de 2019.
 

Vrai rebond sur le dernier trimestre

La véritable surprise de ces résultats se situe au niveau de la dynamique trimestre par trimestre. On constate en effet un net rebond de l’activité sur le trimestre Q4, avec une croissance de 38% par rapport au Q4 2020.
C’est un signe encourageant qui témoigne selon moi de la reprise économique générale.
 
 

Vistaprint retrouve des couleurs

Chez Vistaprint, le rebond est très spectaculaire, à +32 sur Q4 FY21. A noter qu’en parallèle, les dépenses publicitaires ont également augmenté, elles représentaient sur cette période 17% du chiffre d’affaires (!) à 60 millions de dollars…
 

Upload & Print à -10%, mais avec un vrai sursaut sur Q4

Situation plus contrastée chez Upload & Print avec une activité en berne jusqu’au 3è trimestre, mais là aussi, le rebond sur le dernier trimestre a été spectaculaire, avec une pointe à +43% pour la division « The Print Group » qui intègre des marques plutôt présentes sur le Sud de l’Europe.
 
 
Ces chiffres me confortent dans l’idée que l’activité de l’imprimerie en ligne est fortement repartie à la hausse depuis la fin du mois d’avril. Espérons que cette situation perdure malgré les incertitudes sur la situation sanitaire.
 

Ebitda en baisse

Dernier point à relever dans l’analyse de ces résultats, l’Ebitda : le groupe voit son Ebitda ajusté diminuer de 399 millions de dollars à 349 millions en FY 2021, au niveau le plus bas depuis 3 exercices.
 
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing