Accéder au contenu principal

Elite Print : enfin un éditeur #webtoprint plug & play !!

Pour les imprimeurs, l'ouverture vers le web-to-print pose souvent des soucis. En effet, bon nombre d'entre eux ont commencé par ouvrir un service e-Commerce de commande en ligne, sans fonctionnalités de personnalisation mais avec un vrai back-office commercial. Cela s'est donc traduit par un premier investissement, financier et matériel, par le choix d'une plateforme de eCommerce et par la création et la gestion de comptes clients.
Le jour où ils souhaitent étendre les capacités de leur site en permettant enfin à leurs clients de personnaliser des modèles de documents, tout se complique. En effet, il n'existe quasiment pas de modules web-to-print dans les principales plateformes eCommerce (Oxatis, Magento ou Prestashop) ; ou celles qui existent sont basées sur des formats peu répandus, comme ZetaPrints qui repose sur une technologie Corel Draw, excellente au demeurant mais malheureusement peu démocratisée.
Quant aux services web-to-print en SaaS, ils sont généralement livrés en "clés en main", avec un éditeur, un back-office voire un système de support client. Si c'est idéal pour un débutant, cela ne convient pas à une société qui a déjà un site de eCommerce.

Quelles alternatives s'offrent alors aux imprimeurs ? Soit négocier avec l'éditeur d'une solution web-to-print le saucissonage de son offre pour ne garder que l'éditeur, au prix d'une intégration coûteuse et d'une homogénéité non-garantie. Bref, du "plug and pray".
Ou alors repartir de zéro en cassant son ancien site eCommerce pour le remplacer par une solution tout-en-un, ce qui s'apparente à un formidable gâchis de temps et d'argent.

Fort heureusement, face à l'engouement que suscite le ePrinting et le web-to-print, des éditeurs ont réagi. L'an dernier, on a ainsi vu débarquer Chili Publish, une sorte de Indesign en ligne développé en Flex, prêt à être intégré à un système existant.

Cocorico (enfin kukurruku devrais-je dire) !! Voici que Matsyia, un éditeur de Biarritz, propose désormais un composant "plug & play" également en Flex. Ce composant s'appelle Elite Print, et il offre tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un éditeur de ce type : manipulation des textes, des photos, sauvegarde des projets créés, gestion de calques, zoom, aperçu...



Quels sont les points forts d'Elite Print ?
A première vue, sans avoir testé en profondeur le service à part via sa démo en ligne, je dirais que ses points forts sont les suivants :

  • capacité à s'intégrer dans n'importe quel site existant, du simple Wordpress / Drupal aux Magento et Prestashop
  • prix "sec", sans redevance annuelle
  • fonctionnalités d'éditions tout à fait suffisantes
  • export en PDF 300 dpi
  • back-office de gestion des modèles
  • interface skinnable pour s'adapter à la charte de votre entreprise

Et les points faibles ?
Je ne parlerais pas forcément de points faibles, mais plutôt d'interrogations :
  • interface en Flex, à l'heure où le HTML 5 se démocratise dans notre secteur d'activité ; mais ce point n'est potentiellement problématique que si l'on se projette sur plusieurs années...
  • création de modèles : il est probable qu'il faille les créer dans le back-office du système, et non en important des modèles déjà créés sous Indesign ou Quark Xpress. Mais je me trompe peut-être.
  • choix du profil PDF : il est souvent important de définir un profil d'exportation PDF adapté à son parc machine, et je ne suis pas tout à fait sûr que les choix technologiques d'Elite Print permettent de le faire. Mais c'est à préciser...
En conclusion
Je pense qu'Elite Print constitue une excellente initiative, surtout si son prix est attractif. Elle permet à un imprimeur de se lancer en douceur dans le web-to-print, certes avec quelques contraintes mais qui restent tout à fait acceptables. ElitePrint permet d'enrichir à peu de frais et en peu de temps un site existant pour prendre la température du marché, et apprendre à mieux connaître ses clients et leurs attentes en la matière.

Une bien belle réalisation en tout cas ! et un bel exemple au passage de stratégie Océan Bleu ;-) Plutôt que de proposer une énième solution web-to-print tout-en-un sur un marché qui en dénombre déjà des dizaines, voire des centaines, Matsiya a visé un secteur en demande, sur lequel très peu d'acteurs sont positionnés. C'est très malin !

P.S. : si les responsables de Matsyia veulent réagir à l'article pour compléter certaines informations, qu'ils n'hésitent surtout pas !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !