Accéder au contenu principal

Rhapso lance web2print Pro et JDF Portal Connect pour faire le lien entre #webtoprint et #MIS

Le web-to-print reste encore trop souvent une affaire de "webeux" que de "printeux". Je m'explique : à l'origine des solutions w2p, on trouve généralement des spécialistes des interfaces web, qui se concentrent logiquement sur le "front-office", la partie e-commerce... mais qui délaissent, le plus souvent par méconnaissance, toute la partie liée aux vraies problématiques des imprimeurs : devisage, gestion du dossier de fab, suivi de production, traçabilité de la commande... Or c'est souvent à la jonction de ces deux univers que les problèmes se posent, car il s'agit d'univers aux contraintes totalement opposées.

Les imprimeurs sont souvent totalement désarçonnés face au web-to-print, justement parce que beaucoup d'éditeurs ne leur proposent aucune réponse réelle sur le "comment" de l'intégration. Du coup, le portail web-to-print est greffé tel une verrue au MIS de l'imprimeur, sans réelle logique.
Depuis plusieurs années, PrintFlux par exemple propose une offre complète, en phase avec les besoins de l'imprimerie moderne. Désormais, de plus en plus d'éditeurs spécialisés établissent des ponts via des plugins, des APIs.
Rhapso, célèbre éditeur du MIS Graphisoft, vient d'étoffer ainsi sa gamme avec deux nouveaux outils :

Le JDF comme lien entre web-to-pint et MIS



  • JDF Portal Connect, qui facilite la récupération les données des commandes opérées depuis le portail ePrinting vers votre MIS Graphisoft, pour éviter toute resaisie inutile, et faciliter la remontée d'information. Je trouve ce choix particulièrement pertinent : le JDF est LE format rêvé pour faire de l'échange de données informatiques en temps réel. Injustement méconnu, il contient tout ce qu'il faut pourtant pour répondre aux besoins de transmissions de données dans l'imprimerie. De surcroît, il est supporté nativement par beaucoup de solutions proposées par les fabricants de presse.
  • web2print Pro : contrairement à ce que pourrait laisser croire le nom (et sous réserve que je ne me trompe pas), web2print Pro n'est pas un storefront à proprement parler ; il s'agit plutôt d'une interface web de devisage en autonomie, pour permettre à vos clients réguliers de réaliser tous seuls des devis sur des produits à forte récurrence.
l'interface de web2print Pro
L'approche de Rhapso est intelligente, car elle repose sur des briques qui s'assemblent et qui peuvent se combiner avec des outils tiers : par exemple, un storefront e-commerce, couplé avec une interface de personnalisation, dans lequel va s'intégrer le module de devisage automatique, l'ensemble dialoguant en temps réel avec votre MIS Graphisoft.

Je n'aurais qu'une question (indiscrète cela va de soi) pour les responsables de Rhapso : à quand un "Graphisoft Storefront" clés en main, avec interface de personnalisation en ligne embarquée ? Je suis certain que vos clients l'attendent avec impatience ;-)

Commentaires

  1. Merci Ludovic pour ce message tres clair sur votre Blog.
    Non vous ne vous trompez pas, Web2Print Pro est bien un outil permettant aux clients privilégiés de l'imprimeur de faire des devis ou des demandes de devis et de passer commande.
    En fait notre approche se base sur 2 points qui nous paraissent importants:
    1- Le MIS est le système de gestion de l'imprimeur, toutes les données sur ce qu'il produit doivent s'y retrouver pour pouvoir faire une analyse complete du business, des coûts, ..etc, que les commandes aient été passées sur le web ou plus traditionnellement.
    2- Nous préférons rester neutre et standard sur les domaines qui sont exterieurs à notre domaine d'expertise. Rhapso est spécialiste du métier de l'imprimerie donc devis, optimisation du process de fabrication, gestion de production. Nous avons créé des interfaces basées sur le standard JDF avec les outils complémentaires comme les Web2Print, les portails Prépresse et autres.
    Donc pour répondre à votre question, nous n'envisageons pas de créer pour l'instant un Graphisoft Storefront, nous préférons fournir à nos clients des interfaces standards ce qui leur permet de choisir les outils complémentaires qui leur paraissent les plus appropriés.
    C'est important pour nous de fournir un système ouvert à nos clients.

    J'espere n'avoir pas été trop longue dans mon commentaire

    Sophie Gamerman
    Vice Presidente Recherche & Développement
    Rhapso

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !