Accéder au contenu principal

Will #Pinterest be the next Megaupload ?



Pinterest is one the fastest-growing social network ever. Everyone is currently talking about on blogs and tweets. On my own, I l-o-v-e it (see my board about w2).
It's so cute, so easy to "pin" any picture or video on aboard, and share it with friends or unknown people.
Pinterest is a mix between Flickr, Delicious and YouTube, with a slice of Twitter.

More and more people are convinced, especially women.

But wait... by pinning on my board a video I've liked , am I violating copyright rules ? Well... I think so, and many layers seem to think so.
Pinterest developers have designed a small opt-out script enabling webmasters to prevent their content from being "pinned". But it's just like if an anti-theft manufacturer said "if you don't put my anti-theft alarm on your car, you accept being robbed".
Many content pined on Pinterest boards are professional pictures, infographics or videos, of course protected by copyrights. In most of the case, owners appreciate being pined, because it generates traffic to their site. But for how long ?
I'm sure legal procedure for copyright infrigement will be soon launched against this new social network, for hosting and helping piracy.

In a way, Pinterest could be the new Megaupload, even if - for instance - it's free and ad-free.
No one clearly knows the business model behind Pinterest, but there must be one. And when cash starts to flow, lawyers will ring at the door.

May be there's a way to avoid this, while keeping what makes Pinterest so unique.
As I said previously, I love the way it works. What I'm looking for is just to highlight content I've loved, share them with friends, and keep a track of them in a thematic topic. And by the way, meet people that share the same interests as me.

I don't want to make piracy. I'm loving the girls and guys who did the job.

The main problem with Pinterest in my opinion is that pictures and videos are displayed / streamed in a popin, INSIDE Pinterest. If it worked just as a simple bookmarklet, displaying shorcuts to original content, the situation would be totally different. In my board, only small previews of pictures would be displayed : on click, I'ld redirected to the original source file, like in bookmarks.

The situation would be drastically different on a legal point of vue. And on a user-benefit point of view, nothing would be lost.
My hope is that Pinterest owners will find rapidly a way to keep their nice service alive while preserving copyrights.

See also: 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…